• Guérison très lente !!! alors, à plus tard ....

    Nez au vent,

     

    Tous sens éveillés,

     

    Le poète déambulait

     

    sur la place du marché.

     

     

     

    L’air chaud ascensionnel

     

    Fondait le bitume

     

    Glissait sous les semelles.

     

     

     

    Vol plané artistique,

     

    Arabesque magnifique !

     

    Point de chute accueillant

     

    Pour poitrine en avant,

     

    Membres écartelés,

     

    Livres projetés,

     

    Sac semant à tous vents !

     

     

     

    Douleur intense

     

    Séjour Urgences

     

    Perfusion , radios et tutti quanti.

     

     

     

    Le poète ne rêve plus,

     

    Il pleure

     

    et espère de toutes ses forces

     

    L’ACCALMIE !

     

     

     

    « Citation de Jean Cocteau Citation de Christian BOBIN. »

  • Commentaires

    1
    Dany
    Dimanche 4 Août à 13:46

    le poète est l'acrobate des mots (ou des maux)...

    A bord de ses rêves, il s'évade et s'envole vers un espace humain chargé d'émotion.

    bon, l'atterrissage est parfois brutal!

    bon courage ma Gaby, les livres sont une nourriture spirituelle, à consommer sans modération mais à manipuler respectueusement...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :